Pensées de Maman

et plus si affinités ;-)

 

Envie de bébé 8 janvier 2015

Classé dans : Non classé — penseesdemaman @ 16 h 39 min

Mini-lui était un rêve qui grandissait dans ma tête, il était un « un jour peut-être », un « quand je serai grande »…

Et puis il y a eu cette rencontre merveilleuse, qui marque pour la vie, mon grand amour : homme parfait

et ce rêve nous l’avons alors partagé…

Ce doux rêve, discret, a bercé mon esprit quelques mois… puis il s’est fait un peu plus pressant… puis au fil des semaines il est devenu une véritable envie, une obsession… J’avais transformé Homme parfait en machine à faire des bébés.

Je faisais le chemin qui me séparait de mon travail en imaginant la façon dont je l’annoncerai à mes proches, mes amis, mon frère, mon homme… Je rêvais de nounours, de biberons, de couches.  Je comptais les jours, les heures si j’avais pu. Je vivais bébé, je dormais bébé…

C’était devenu viscéral. Mes tripes me faisaient mal, mon coeur se déchirait devant les nombreux tests stériles… que je croyais être à chaque fois LE BON ! 

Et puis un jour, début novembre 2010, après une année… je me suis sentie différente… vraiment différente. Une douce tension s’est faite sentir dans ma poitrine (douce est un joli euphémisme qui se prête très bien à cette petite narration), puis une timide impression de dégoût, et cette immense fatiguuuuuuue… (bien entendu, au début on adoooore toutes ces nouvelles sensations… au début…) Je savais. On allait l’avoir ce bébé. Mon corps me le hurlait de toutes ses forces… Et en ce mois de novembre, j’ai vu apparaître une timide petite ligne rose… Celle que j’avais tant guettée. Mini-lui venait de s’installer… Comme un petit flocon de neige fragile, il avait décidé de faire son nid…  Avant même que mon ventre ne s’arrondisse, ce sont nos coeurs qui ont subi instantanément la première transformation… sans l’imaginer, sans pouvoir le prédire, ils sont sont élargis, étirés d’amour pour Mini-lui… d’amour à l’infini.

Ainsi cette petite graine que nous avions plantée poussait d’abord dans les coeurs…

C’est court une année… Je le sais maintenant. C’est court mais c’est long… C’est long car à 28 ans, j’ai commencé à devenir maman dans mon esprit, dans mes pensées et dans mon coeur… J’ai porté l’envie de ce bébé dans mes entrailles jusqu’à ce jour de novembre. 

Des gens que j’aime ont livré ou livrent encore aujourd’hui un combat éprouvant et interminable pour que leur rêve de bébé devienne réalité. Je leur dédie cet article… Je le dédie aussi à ceux qui commencent à rêver… car un mois, ça reste un mois… et un mois… c’est long… Trop long pour un coeur de maman. 

La route est parfois longue et semée d’embûches mais… ça ne vaut pas le coup, non… c’est bien plus que ça !

Moi

 

 

 

2 Commentaires

  1.  
    steph begude
    steph begude écrit:

    J’aime beaucoup ta façon d’écrire, vite la suite!!

  2.  
    Avy
    Avy écrit:

    Oh comme je te comprends ! J’ai eu la chance de tomber enceinte seulement 3 mois après avoir arrêter la pilule mais je suis en pleins dans ces sensations pour l’instants. Avec mon Homme nous avons décider de faire le 2eme mais pour des raisons de logistique nous ne commencerons a essayer qu’en septembre. Et j’en rêve déjà, je cherche des prénoms, dès que je vois un bébé j’ai les ovaires qui frissonnent et j’envie légèrement ma belle sœur qui doit accoucher a la fin du mois. Vivement cet automne !

Commenter

 
 

Victor Ojeda Mari écrivain ... |
Redfishyann |
Camilleplaisance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ecoledeteo
| 2 Umpa Lumpas sous le figuier
| CPMR AURIOL